Espace dédié aux conseils pour un jardin potager respectueux de l'environnement

Vous êtes ici : Accueil » Lutte biologique » Se débarrasser des aleurodes

Se débarrasser des aleurodes

D 5 mars 2016     A koella    


agrandir

Les aleurodes sont des petites mouches blanches un peu collantes qui aiment la chaleur et s’attaquent aux tomates, aux cucurbitacées, aux choux, aux fraisiers, à certaines aromatiques ainsi qu’à de nombreuses fleurs : azalée, fuschia ...



Ces petites mouches blanches, considérées comme les "bêtes noires" du jardinier, vivent sous les feuilles où elles forment d’innombrables colonies. Elles piquent et sucent la sève des plantes, ce qui peut provoquer son dépérissement.

Moyens naturels pour combattre les aleurodes

Aleurode sur citronnierIl existe des moyens naturels pour se débarrasser des aleurodes, parmi lesquels avant tout la fraîcheur et l’humidité, puisque les aleurodes aiment la chaleur sèche. Bien arroser et aérer, sans abuser, bien sûr, contribue donc déjà à créer un environnement que celles-ci n’affectionnent pas.

Pour les plantes d’intérieur, avant de les traiter, s’il est possible de les doucher, cela permet déjà d’en supprimer avant de passer au traitement.

Au potager, comme pour les limaces, les œillets d’Inde donnent de bons résultats pour les repousser, quoique les limaces dévorent aussi les oeillets avant qu’ils ne fleurissent...

Par contre si vos plantations sont déjà infestées on pourra pulvériser du savon noir, ou, à défaut du liquide vaisselle (mélange dans 1 litre de 2 cuillères de savon noir et une cuillère d’huile végétale dans 1 littre d’eau). Je rajouterai à ce mélange 5 gouttes d’huile essentielle comme la lavande.
Si vous avez du purin d’ortie, mais plutôt pour les plantes extérieures (hé oui, l’odeur n’est pas fameuse), tentez la vaporisation sur les feuilles, cela peut aider.

D’autres utilisent des infusions de plantes, comme les feuilles de sureau, refroidieset mélangées à quelque gouttes de liquide vaisselle.

Dans tous les cas essayer d’isoler les plants atteints pour éviter une contagion généralisée et, mais c’est déjà beaucoup plus difficile, se servir d’un de ses prédateurs naturels, à savoir l’Encarsia Formosa, toute petite guêpe qui pond ses oeufs dans les larves des aleurodes.
Il est possible de commander des milliers d’oeufs qui vous seront envoyés dans un carton.

Lire aussi Lutter contre les parasites en associant les plantes

1 Messages

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message