Espace dédié aux conseils pour un jardin potager respectueux de l'environnement

Vous êtes ici : Accueil » Sol fertile et vivant » Restaurer rapidement un sol pauvre ou aride avec le BRF

Restaurer rapidement un sol pauvre ou aride avec le BRF

D 4 février 2016     A koella    


agrandir

Le BRF n’est autre que le broyat de vos arbustes, qui sera installé sur votre potager. Dans le principe, on fait un copier coller du sol forestier sur un sol agricole, mais sans les arbres.



Principe de base pour votre potager :


- Le sol ne doit jamais être nu.
Il doit être recouvert, soit par des engrais verts, soit par de la paille, du foin, des feuilles de certains arbres, ou du BRF.
Pour restaurer rapidement un sol pauvre ou aride, le bois raméal fragmenté (BRF) s’est avéré radicalement efficace.
CAR il s’agit bien de restaurer un sol, et non pas d’en mettre tous les ans !
En effet, le BRF va mettre plusieurs années à se décomposer, en apportant une nouvelle structure au sol, ainsi qu’une nouvelle vie (champignons, faune, micro-organismes, ...). Donc inutile d’apporter cette matière annuellement sur votre sol.

Les champignons se nourrissent de la sève, de l’écorce et de la lignine et transforment le tout en un humus riche et spongieux. On a ainsi transformé des terres arides en jardins en quelques années.

Alors, ne jetez plus vos les rameaux verts de vos arbustes durant les tailles ; elles constituent un des meilleurs matériaux de base de la terre vivante : l’humus...

On a même vu un jardinier dans les Causses, qui a pu récolter ses tomates après un mois sans eau. Pourquoi ne pas essayer ?

Explication théorique sur le BRF :

- Il faut utiliser des tailles d’arbustes de feuillus exclusivement, donc pas de résineux (genre sapin épicéa), pas de feuilles vernissées comme le laurier, pas de bois sec.
- Rappel : Le BRF ne doit pas être mis tous les ans.
- Ne pas incorporer la matière organique : Les champignons ont besoin d’oxygène. Ils vont décomposer la lignine du bois. Ils sont des précurseurs pour créer de la matière organique, donc de l’humus, donc de la faune qui créera la biodiversité, donc un jardin vivant.


 
 

Comment l’installer dans son potager

Une vidéo très claire qui vous expliquera comment l’installer et le travail du temps à ne pas négliger - une forêt ne s’est pas faite en un jour :-)


 
 

Explication un peu plus scientifique

Bénéfices :
- Economie d’eau
- On est à 150% de productivité en plus (selon université de Laval)
- Autonomie du sol pendant 4 à 5 ans (pas besoins d’intrants)


 
 

Broyer ses rameaux

La plus grande difficulté peut être de se fournir en BRF. En effet, vous n’avez pas forcément d’arbustes à tailler. Vous aurez peut-être un voisin qui envoie ses déchets végétaux en déchèterie. Il est possible aussi de se renseigner en mairie.
Bref, si vous trouvez l’élément de base, à savoir le bois raméal, il faut encore le broyer. et là, attention, n’achetez pas le broyeur de base, il doit être relativement costaud pour ne pas l’enrayer à cause d’une branche supérieure à 1 cm de diamètre.
Je ne conseillerai pas sur une marque mais vérifiez bien le type de broyeur dont il s’agit (à lire), et puis lisez les commentaires de ceux qui ont déjà acheté le même modèle, cela peut aiguiller sur votre choix.

J’ai personnellement opté pour le broyeur à rotor, qui convient à des branches inférieures à 3 cm (indiqué 4 sur la fiche technique...).
Il est aussi possible d’en louer, ce qui peut être intéressant, d’autant que cela ne doit pas être fait tous les mois.

Faites votre propre expérience

Je vous conseille de faire votre propre expérience sur un carré, et de le faire comme indiqué dans la vidéo précédente, dans la règle de l’art (éviter par exemple une couche trop fine de BRF). Vous pourrez alors comparer les effets, en comptant tout de même une année. Si vous faites vos broyats fin d’automne, cela me parait juste pour le printemps suivant. Les résultats seront encore meilleurs l’année d’après.

Pour en savoir plus sur le BRF


2 Messages

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message