Espace dédié aux conseils pour un jardin potager respectueux de l'environnement

Vous êtes ici : Accueil » Autour des plantes » Santé par les plantes » Graines germées pour notre santé

Graines germées pour notre santé

D 6 mai 2016     A koella    


agrandir

L’objectif de nombreux jardiniers est de pouvoir consommer leurs propres fruits et légumes, en connaissant la valeur nutritive des aliments qu’ils consomment.
Mais le jardinier ne pense pas forcément à compléter son alimentation par des graines germées, sources de vitamines, protéines, et oligo-éléments...



Le jardinier peut "cultiver" ses graines germées dans sa cuisine, donc dans des endroits plus restreints.

Pourquoi des graines germées

De mon point de vue de néophyte, je pensais que les graines sèches avaient la même valeur nutritive que les graines germées. Ce n’était que de l’eau en plus !
Mais en me penchant sur le sujet j’ai constaté que nombre de nutriments voyaient leur valeur doubler, voire quintupler après avoir germé.
En effet, en rajoutant de l’eau sur une graine, tout jardinier est sensé savoir que des processus enzymatiques s’enclenchent, qui permettent de transformer les molécules initiales, pour les rendre disponibles pour la futur plantes.
Ainsi, l’amidon peut être transformé en des sucres plus digestes pour l’intestin, qui éviteront les flatulences (ex de certaines légumineuses). Faites le test avec le pois chiche qu’on digère souvent très mal : une fois le pois chiche germé (et non cuit), la digestion est bien plus "légère".

Teneur en vitamine B12 des graines germées

Ce qui est le plus surprenant, c’est que certaines vitamines voient leur taux augmenter, comme la vitamine C, mais aussi les vitamines B, dont la fameuse B12.
Oui, cette vitamine B12 qu’on ne trouverait que dans la viande, existe aussi dans le monde végétal (voir le tableau), algues incluses comme la spiruline. Est-ce qu’il est donc alors indispensable de manger des protéines animales ? Je ne me prononcerai pas sur le sujet, je suggère aux non-végétariens de remplacer au moins un de leurs plats carnés par des sources de protéines végétale, et en passant pas les graines germées, cela peut être une piste sacrément intéressante !

PNG - 144.1 ko
Germination : teneur en vitamine B12 des légumineuses
Extrait de : Aubert (C.) : Les quatre saisons du jardinage N°27 - Juil-Aout 1984

Faire germer ses propres graines

Il faut connaître quelques trucs pour faire germer ses propres graines. Je conseille vivement de les faire soi-même plutôt que de les acheter car vous connaîtrez bien mieux leur niveau de fraicheur.
Il faut connaître la quantité, le temps de trempage, le temps de germination optimal, et d’autres petits trucs que vous apprendrez avec les livres (cf référence "Les graines germées", livre très pratique en bas de cet article), mais aussi avec l’expérience.

JPEG - 54.5 ko
Mode d’emploi des graines germées
Graines germées pour notre alimentation
Extrait de "Les graines germées" M. Monnier, Ed. Ambre

Fabriquer son propre germoir

Il existe toutes sortes de germoirs que vous pouvez acheter. J’ai commencé par cela, et me suis vite rendue compte que la quantité n’était pas suffisante (surtout le rapport qualité prix....), raison pour laquelle j’ai fabriqué le mien avec les moyens du bord, c’est-à-dire 2 planches, 4 équerres et des bocaux en de compote recyclés. A lire dans un prochain article.
Et voici le résultat de mes petits haricots mungo :

JPEG - 46.1 ko
Graines germées de haricot mungo
Après 3 jours de germination