Espace dédié aux conseils pour un jardin potager respectueux de l'environnement

Vous êtes ici : Accueil » Lutte biologique » Bouillie bordelaise et agriculture biologique

Bouillie bordelaise et agriculture biologique

D 13 avril 2016     A koella    


agrandir

La bouillie bordelaise fait partie des produits de lutte contre les maladies que l’on peut utiliser en agriculture biologique, dans certaines limites.



La bouillie bordelaise est un fongicide polyvalent à base de cuivre. C’est une recette qui est composée de sulfate de cuivre (20%) additionné à de la chaux, de couleur bleu turquoise.

Traitez à partir de mai, la pomme de terre, la tomate, la vigne, et les fraisiers. Répétez le traitement tous les 15 jours (en fonction du temps). Veillez à ce que les fruits ne soient pas atteints (les tomates bleues, ça le fait pas !)

La bouillie bordelaise est toxique pour les animaux et les poissons. Si jamais vous êtes dans un entourage de poissons qui se balladent dans votre jardin, il y a un truc !
Pensez donc à épargner vos bassins de poissons rouge.

Les limites d’utilisation en agriculture bio sont les suivantes :

- à compter du 1er janvier 2006, dans la limite maximale de 6 kilogrammes de cuivre par hectare et par an.
- Pour les cultures perennes, comme la vigne, les États membres peuvent porter par dérogation la dose maximale jusqu’à 38 kilogrammes de cuivre par hectare (jusqu’au 31 décembre 2006). Elle devra décroître au delà.

Il faut savoir que la bouillie bordelaise étant un fongicide, si elle pénètre dans le sol, elle dénature la nature de vos sols car elle va détruire les "bons champignons" qui participent à la vie de la terre. Certains vignerons en agriculture biologique arguent du fait que la bouillie est vaporisée uniquement sur les feuilles, mais j’ai un doute sur le fait qu’une partie non négligeable arrive jusqu’au sol. Faites un essai de vaporisation avec de l’eau sur une plante intérieure, et dites moi si votre parquet n’est pas légérement humidifié !

Conservation de la bouillie bordelaise

Conservez votre poudre dans un endroit hors de portée des enfants ! Comme tous les produits du jardin, d’ailleurs.

Mon usage

Personnellement, aujourd’hui, j’essaie de traiter le moins possible. J’essaie de privilégier des traitements alternatifs comme le bicarbonate de soude.

Lire aussi un article sur le cuivre


2 Messages

Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Votre message